Éthiopie #1 / Sur les hauts plateaux du Nord / Frédérique Brulé

Abyssinie… Terre des hauts plateaux du nord de l’Éthiopie, évoquée par Homère, royaume de la reine de Saba, berceau de Lucy, notre ancêtre, c’est un pays où mythes et Histoire s’entremêlent. Située sur les routes commerciales entre l’Europe et l’Orient, elle connut des siècles florissants quand s’y échangeaient l’or, les épices, l’ivoire et d’autres produits de luxe.

Addis-Abeba, capitale et place centrale de la croissance, carrefour des inégalités. Les quartiers d’affaires y sont en plein boom. On y voit modernité et confort, mais aussi une très grande pauvreté qui reflète le niveau de vie moyen éthiopien.

Sur la route de Gondar / ጎንደር, à Bahar Dar, la traversée des villages montre l’ampleur du dénuement. Le pays est encore principalement rural, les maisons sont souvent bâties en torchis et tôle, dépourvues d’eau courante, et les immeubles récents paraissent  incongrus.

Aussi surprenants, les panneaux publicitaires. Les grandes marques fixent déjà leur territoire, comme ici Dashen, sur le marché de la bière, première boisson alcoolisée consommée par les éthiopiens. 

A Bahar Dar, sur les bords du lac Tana où le Nil prend source. Un peu plus loin dans la même rue, encore des immeubles récents et… vides. La vraie vie est là, dans ces échoppes, épiceries et revendeurs de charbon.

Marché de Gondar.

Durant les journées qui précèdent la fête de Timkat, la Pâques des chrétiens orthodoxes en Éthiopie, les couturiers ne chôment pas. Chaque femme voudra porter le costume traditionnel rouge et blanc durant les trois jours de cérémonies qui animent tout le pays.

Parmi les métiers de la rue, les vendeuses de café. La cérémonie du café est un honneur pour la maîtresse de maison qui va elle-même le torréfier et le piler avant de le mettre à infuser dans le djebenah, cafetière traditionnelle en terre posée à même la braise. 

Parcourir le nord de l’Éthiopie, c’est voyager au long de ce passé et voir surgir un développement brutal qui écartèle ce monde entre deux temporalités.

Aujourd’hui, avec 108 millions d’habitants répartis en 80 ethnies différentes, c’est le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria. 

Ses ressources sont une manne pour les investisseurs étrangers, mais les Éthiopiens sont bien loin de recevoir les fruits de cette exploitation et du développement des nouvelles industries comme le textile, l’agro-alimentaire, le cuir, le bois et ses produits dérivés. La politique d’investissements du pays, soutenue par des fonds chinois, est d’abord axée sur les grands travaux et l’immobilier. 

Si la croissance, qui dépasse les 10% depuis les années 2000, a permis une amorce d’amélioration du niveau de vie, une minorité d’Éthiopiens concentre la richesse et le salaire moyen reste de 55$ par mois (seulement 23$ pour les ouvriers du textile employés par H&M ou Calvin Klein, ce qui fait d’eux les moins payés au monde…).

Sur le plan politique, c’est en 1974 qu’ont pris fin des siècles de monarchie, remplacés par une dictature militaire. L’actuelle République fédérale date de 1995, mais les tensions restent fortes entre les ethnies et avec certains pays voisins, dont l’Érythrée. Abiy Ahmed, actuel premier ministre, œuvre toutefois pour réduire ces conflits et a reçu le prix Nobel de la paix, en décembre 2019, pour avoir permis la réouverture des frontières entre les deux pays.

Ce voyage est teinté de la poésie des mythes, de l’omniprésence de la religion chrétienne orthodoxe et d’une une réalité dure, ancrée dans le dénuement d’un peuple au sourire incomparable.

Janvier 2019

Publié par bildoj

Bildoj, « images », en espéranto. Nominatif pluriel de bildo, image. images * imaginal Conception : Antoine Peillon Courrier : contact[at]bildoj.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :